L'auto entrepreneuriat : une alternative parfaite pendant la pandémie de la COVID-19

Qui parle de covid, parle de confinement. Ce confinement qui a paralysé plus d'une personne dans l'exercice de leur activité. Paralysé, oui, mais il a été un élément crucial de la hausse des auto entrepreneur ces dernières années. Plus donc de raison de vous cacher que l'auto entrepreneuriat est la solution parfaite pour maintenir et accroître sa stabilité financière durant la COVID-19. Qu'est-ce que l'auto entrepreneuriat ? Et qu'implique-t-il dans la vie de l'auto entrepreneur ?

L'auto entrepreneuriat

Auto entrepreneur est le statut que vous obtenez quand vous travaillez ou prestez à titre personnel. Avec ce statut, vous n'aurez pas à faire les mêmes démarches que celui de la création d'une entreprise. Il est plus simplifié et adapté à tous. En effet, Avant 2009, il était très difficile de se proclamer et se déclarer entrepreneur sans passer par un long processus. Dès lors obtention de ce statut est devenu plus facile et on note aujourd'hui en France plus d'1,5 millions d'auto entrepreneurs et plus encore d'auto entrepreneur covid.

Comment se déclarer comme auto entrepreneur ?

Rien de plus simple. Tout se fait en ligne et vous n'aurez pratiquement rien à payer pour la déclaration. Il suffit de télécharger et remplir un formulaire de déclaration avec les informations de votre activité. Ensuite, vous devez y joindre un justificatif d'identité et le tour est joué. Vous recevez à la fin du processus de la déclaration votre numéro d'identification SIREN et d'autres informations importantes.

Quelles sont les obligations quand on est déclaré en tant qu'auto entrepreneur ?

Des obligations, il y en a certainement, mais beaucoup plus alléger et avantageux.

Les cotisations sociales

Les cotisations sociales sont des frais reversés de votre chiffre d'affaires et qui vous permettront de couvrir certaines obligations sociales. Ces cotisations contiennent l'assurance maladie, l'assurance invalidité et décès, les frais de retraite, etc. Elles sont déduites de votre chiffre d'affaires en fonction de l'activité que vous menez. Le point fort est que vous ne reversez aucune cotisation si vous n'avez pas fait un chiffre d'affaires.

Les impôts

Ils sont prélevés sur le revenu, soit trimestriellement, soit par mois. Ils varient selon l'activité menée.